Église Sainte Marie

47 rue de l'Echiquier - 75010 Paris - France
Tél : +33 (0) 1 40 22 93 25

Province Mariavite de France

Site Internet : http://www.mariavite.eu

A Propos

ÉGLISE CATHOLIQUE ET APOSTOLIQUE DE PARIS
PROVINCE DE FRANCE DE L'ÉGLISE VIEILLE CATHOLIQUE MARIAVITE DE POLOGNE
Membre du Conseil Œcuménique des Eglises (COE)
de la Conférence des Eglises Européennes (KEK)
et du Conseil Œcuménique des Eglises de Pologne (PRE)

Nom : vient de Mariae Vitam Imitantes : imitant la vie de Marie. Spiritualité centrée sur l’Eucharistie.

 Origine :

  • Congrégation Religieuse née au sein de l’Eglise Catholique Romaine, sous la Direction Spirituelle du Père Honorat KOZMINSKI, capucin (1829-1916), (béatifié le 6-10-1988 par le Pape Jean-Paul II), qui fonda en Pologne occupée par la Russie, de nombreuses congrégations, mais la Papauté suspicieuse, le démît de ses fonctions et reconnut avec réticence ses congrégations.

  • (1886) Mère Marie-Françoise KOZLOWSKA (27-05-1862 / 23-08-1921) fonde une communauté contemplative de femmes sous la règle de St François.

  • (1893) naissance du Mariavitisme, révélations de la Mère Marie-Françoise concernant la Miséricorde Divine.

  • (1893) Une Congrégation de Prêtres Mariavites, tous anciens élèves de l’Académie Ecclésiastique de St Pétersbourg (seule Faculté de Théologie Catholique autorisée en Russie) se donne la règle de St François pour modèle.

  • (1903-1906) Persécution par des évêques polonais, à cause de leur désir de réforme de l’Eglise et du Clergé. (1906) Fondation de l’Eglise Mariavite.

  • (1909) Eglise reçue dans l’union d’UTRECHT (Union des Eglises Vieilles Catholiques) l’Eglise prend le titre de : « EGLISE VIEILLE CATHOLIQUE MARIAVITE ».

  • (1965) Liens repris avec l’Eglise Catholique Romaine suite au Concile Vatican II, (échange de chaires, participation réciproque aux manifestations religieuses principales).

  • (1972) Liens repris avec l’Union d’UTRECHT suite au retrait de 1935. Présidence de l’Archevêque d’UTRECHT et participation de nombreux Evêques Vieux Catholiques à la consécration épiscopale de Mgr Tymoteusz KOWALSKI, Evêque-Primat († 8-8-1997). L’Eglise Vieille Catholique Mariavite est en intercommunion avec l’Eglise Vieille Catholique des Pays-bas de l’Union d’UTRECHT.

  • (1997) Commission de Dialogue instaurée avec l’Eglise Catholique Romaine.

  • (2000) Reconnaissance mutuelle du Sacrement de Baptême entre l’Eglise Catholique Romaine et l’Eglise Vieille Catholique Mariavite.

  • (2002) Lettre fraternelle de l'Eglise catholique reconnaissant notre mutuelle proximité dans la Foi et les Sacrements.

  • (2007) Evêque-Primat, Mgr Ludwik JABLONSKI. Membre invité de la Conférence Episcopale de l’Union d’Utrecht.

  • (2015) Election du nouvel Evêque-Primat, Mgr Marek Maria Karol Babi. Vice-Président du Conseil Oecuménique des Eglises de Pologne. Membre invité de la Conférence Episcopale de l'Union d'Utrecht.

 

Province Mariavite de France - Paroisse française fondée en 1972, sous le titre : Église Catholique et Apostolique de Paris (les Mariavites existent en France depuis 1911). Province et Diocèse Mariavites de France érigés en 1989. 

Evêque de la Province Mariavite de France : Monseigneur M. André LE BEC

    COMMUNION ECCLÉSIALE                      ŒCUMENISME

 

A l’occasion du cinquantenaire du Concile Vatican II, il est utile de rappeler le projet de décret sur l’œcuménisme « Unitatis Redintegratio » dans lequel est reconnu aux Vieux-Catholiques, comme aux orthodoxes, le statut d’église et pas (seulement) de communauté ecclésiale ainsi libellé. 

Il faut remarquer en outre que parmi les communautés (occidentales) séparées, il y a certaines communautés, à savoir celles des vieux-catholiques, qui sont à désigner comme églises tout comme les communautés orthodoxes, à cause du sacrement valide de l’ordination et de l’Eucharistie valide dont ils jouissent selon la sûre doctrine théologique acceptée par tous les catholiques.

En outre, il faut signaler une décision de la Congrégation pour la doctrine de la Foi du 3 janvier 1987 concernant un cas d’espèce, qui note que : « parmi les églises qui se trouvent dans la même situation que les églises orientales nommées dans le canon 844, on compte les églises Vieilles Catholiques en Europe et l’église catholique nationale Polonaise aux états-Unis d’Amérique » (Prot. N° 795/68).

Toutefois, on fait remarquer que cette décision n’a aucun caractère officiel : elle exprime (seulement) une opinion communément tenue par le Siège Apostolique » (Cf : Revue ISTINA, LVII, 2012, N°1, JANVIER-MARS - rapport de la commission mixte internationale catholique-romaine – vieille-catholique). Canon 844 (extraits): « Chaque fois que la nécessité l’exige ou qu’une vraie utilité spirituelle s’en fait sentir, il est permis aux fidèles catholiques romains qui se trouvent dans l’impossibilité physique ou morale d’avoir recours à un ministre de son église, de recevoir les sacrements de pénitence, d’eucharistie et d’onction des malades de ministres dans l’église desquels ces sacrements sont valides ».